Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Infos

  • : Livres comme l'air...
  • Livres comme l'air...
  • : En quête de livres intergénérationnels...
  • Contact
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 13:01

images-2-4138.JPG

 

Souvenirs rapportés du lointain pays enchanté de Montreuil.

Et vous ? Qu'avez vous ramené dans votre balluchon ?

 

Liens vers les chroniques publiées depuis

Rien

Éléphsame, Rhinolophon, Caméluche...

Histoire du prince Pipo...

Repost 0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:50

Dix jours que le Salon de Montreuil est terminé, il était temps que je commence à parler de ce que j'y ai vu !

 

     Et je vais bel et bien commencer par du vu et non du lu à savoir l'exposition autour de la thématique du cirque. La scénographie m'a semblée assez réussie mais j'émettrais cependant quelques réserves : il était question de petites niches aux murs noirs abritant les oeuvres de plusieurs artistes, installées autour de l'espace central figurant une piste de cirque. Étant donné le thème de cette année je m'attendais à quelque chose de plus fort et de plus fou que ces simples "loges". Le cirque me semblait être l'occasion rêvée pour créer un parcours abracadabrant et nous n'avons eu droit qu'à de petites pièces sombres.

Heureusement le contenu de ces petites pièces valait le détour : quel enchantement de découvrir les illustrations orignales (et donc en relief) du Botanique Circus de Frédéric Clément ! Pinocchio, l'Acrobatypographe de Georges Lemoine fut également une découverte rigolote autant que charmante, le petit pantin bien connu singeant toutes les lettres de l'alphabet grâce à son étonnante (pour un être de bois) souplesse. Puis vinrent les papiers découpés de Sara, les illustrations-systèmes de Gérard Lo Monaco et bien d'autres fantaisies toutes bien différentes les unes des autres...

 

     L'installation de Benoît Jacques, Funambulibili, était assez étonnante voire hypnotisante : des créatures de cirque montaient et descendaient en boucle le long de cables et leurs ombres fantastiques étaient projetées sur un drap blanc découpé en lamelles et derrière lequel elles disparaissaient mystérieusement. Je ne sais pas si mon explication est très claire. Si vous voulez, c'est un peu comme si les créatures prenaient le tir-fesses et qu'au lieu de lacher la perche en haut de la piste, elles redescendaient avec elle puis remontaient etc... Un peu dommage cependant : au moment ou j'ai observeé tout ça, l'installation semblait en difficulté et des techniciens s'affairaient en tout sens autour de ce mobile géant. Note : finalement, à voir toute cette agitation on aurait pu croire que les techniciens faisaient partie de l'installation et j'avoue que ça m'a fait sourire.

 

    Enfin, une salle consacrée à Emmanuelle Houdart (Saltimbanques), exposant les costumes inspirés de certaines de ses illustrations, confectionnés en collaboration avec les élèves d'un lycée et une costumière. Lesdits costumes étaient exposés, prisonniers de boules géantes faites de tiges de métal. Un grand écran diffusait la vidéo du défilé mettant en scène tous ces costumes. Impressionnant, effrayent et magique.

 

Un petit mot également sur la librairie de l'exposition, où il fut bon de se perdre et de découvrir une grande sélection de livres pour tous les âges autour du thème du cirque ! J'aurais bien dépensé quelques centaines d'euros mais... ma modeste bourse a refusé de me faire crédit.

 

Je ne suis quand même pas repartie les mains vides !

À suivre dans les prochains épisodes :

 

Botanique Circus, de Frédéric Clément

Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires, d'Edgar Poe illustrées par Harry Clarke

Drôle d'oiseau, de Jennifer Yerkes

Que fais-tu ? Je me promène, de Lisa Bresner et Aurore de la Morinerie

Le Silence de l'Opéra, de Pierre Créac'h

Repost 0