Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Infos

  • : Livres comme l'air...
  • Livres comme l'air...
  • : En quête de livres intergénérationnels...
  • Contact
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 11:58

IMG 3356

 

Le-livre-sauvage.jpg

Juan Villoro (traduit par Isabelle Gugnon)

Bayard Jeunesse

2011 (première édition mexicaine en 2008)

388 pages 

 

Je savais que les livres étaient magiques. Magiques ou en tout cas vivants... ce qui du coup est un peu magique ! Dans ce charmant roman de Juan Villoro, les livres bougent tous seuls sur les rayonnages, essayent de faire passer des messages aux humains et changent volontiers certains de leurs passages en fonction du lecteur !

     Le personnage principal, Juan, passe l'été de ses 13 ans chez son vieil oncle Tito, farfelu et attachant. Le vieux bonhomme habite une maison gigantesque remplie à ras bords de livres aux thèmes aussi nombreux que variés, et va confier à son neveu une mission des plus délicates : retrouver le livre sauvage, un ouvrage extraordinaire qui se cache depuis des années dans sa bibliothèque et qui refuse de se laisser attraper. On dit que ses pages sont blanches et qu'il attend le lecteur idéal pour s'écrire...

 

     J'ai beaucoup aimé cette histoire qui célèbre l'amour de la lecture et de l'objet livre. Les livres sont des personnages à part entière et son tantôt des amis tantôt des ennemis redoutables et manipulateurs. La métaphore est intéressante !

Les personnages humains sont hauts en couleurs, avec une mention spéciale évidente pour Tito qui n'en finit pas d'avoir un comportement et des idées surprenantes. Il faut le voir cuisiner en s'inspirant de ce qu'il lit dans les romans...

 

     Une jolie aventure qui rassemble autour d'une même passion des personnages de tous les âges, c'est plutôt sympa

 

Un petit extrait pour la route :


"Aucun objet n'a autant de personnalité qu'un livre. Une bibliothèque est un endroit où reposent des milliers d'âmes, une fantastique collection d'esprits et, comme ces derniers dans les cimetières, les livres se déplacent, s'approchent de certaines personnes et en fuient d'autres. [...] Au terme de quelques années de bonheur, j'ai appris que chaque livre a un esprit qui cherche son lecteur. Son lecteur préféré, idéal, absolu...", a murmuré Tito, une lueur de plaisir étrange au fond des yeux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noukette 27/07/2011 14:46


Ahhh, merci pour cet avis, il me tente beaucoup ce petit livre ! ;-)


Zouz 28/07/2011 09:19



et tu auras raison de te laisser tenter ;-) une ode à la lecture ça ne se refuse pas !



Mirontaine 16/07/2011 22:00


Un très bon souvenir de lecture!


Zouz 18/07/2011 13:07



Partagé ! =)